Ajouter aux favoris Remove from favorites
Caméras dans les environs

Slovaquie

La République slovaque est un état d’Europe centrale sans aucun accès à la mer. Elle est née le 1er janvier 1993 à la suite du démembrement de la Tchécoslovaquie. Elle a des frontières communes avec l’Autriche à l’ouest,  la Tchéquie  au nord-ouest, la Pologne au nord, l’Ukraine à l’est et la Hongrie au sud. L’État compte environ 5,5 millions d’habitants et a une superficie de 49.035 km². La Slovaquie est membre de l’OTAN et de l’Union européenne depuis 2001. Bratislava, qui compte environ 427.000 habitants, est à la fois la capitale et la plus grande ville du pays.

Au nord, la Slovaquie est occupée par les Carpates occidentales, au centre par les Monts métallifères slovaques,  et elle s’étend au sud jusqu’à la plaine hongroise. Un tiers de la surface du pays est recouvert par les Carpates occidentales, dont les chaînes les plus importantes sont les Petites Carpates à la frontière autrichienne, puis au nord-ouest les Carpates Blanches, puis plus à l’est le Petit Fatra et le Grand Fatra, les Basses Tatras et les Tatras  ̶ avec les plus hauts sommets de 2.400 m à 2.686 m.
Les rivières frontalières les plus connues sont la Morava qui coule le long des frontières autrichienne et tchèque, le Danube le long des frontières autrichienne et hongroise, et l’Ipel le long de la frontière hongroise.

La ville de Bratislava (Presbourg) est située dans le triangle Slovaquie-Autriche-Hongrie sur les deux rives du Danube. Elle est non seulement le siège du gouvernement de la République slovaque, mais aussi le site de plusieurs musées, théâtres, universités et autres institutions culturelles, économiques et scientifiques importantes. À l’ouest de la Vieille Ville, on trouve sur un rocher qui surplombe le Danube l’un des emblèmes les plus connus de la ville, le château à quatre tours de Bratislava, qui est également représenté sur le logo officiel de la ville. Le centre de Bratislava abrite la plupart des bâtiments historiques comme par exemple l’ancien hôtel de ville des XIVe et XVe siècles, la porte médiévale Saint Michel, la cathédrale gothique Saint Martin, l’église des Franciscains ou encore l’église Sainte Élizabeth construite en style Art Nouveau et qu’on surnomme « l’Église bleue ». Le reste du centre-ville est rempli de bâtiments en style baroque tardif de l’époque thérésienne comme par exemple le Palais Grassalkovich, résidence du Président slovaque, le Palais d’été épiscopal tout proche et siège actuel du gouvernement, ou le Palais primatial, siège de la mairie. Parmi les bâtiments du XXe à voir à Bratislava, on peut citer le Pont Neuf qui relie la rive sud du Danube et la Vieille Ville, et qui a été baptisé en 2001 « bâtiment du siècle ». Sur un pylône de 85 m environ se trouve un restaurant qui ressemble à une soucoupe volante et qui offre une excellente vue sur la ville. On peut citer également le siège central de la radio slovaque qui ressemble à une pyramide inversée, et la tour de télévision de 200 m sur le Mont Kamzík construite en béton armé en forme de double pyramide et qui possède également un restaurant tournant et un belvédère à 68 m de hauteur. Au début du XXIe siècle, d’autres bâtiments modernes ont vu le jour, comme par exemple le pont Apollo, le nouveau bâtiment du Théâtre national slovaque, le quartier moderne d’Eurovea ou le centre polyvalent de River Park sur la rive du Danube ainsi que plusieurs gratte-ciel abritant des bureaux. Ces bâtiments ont contribué à modifier l’aspect de la ville de Bratislava.

La capitale de Slovaquie propose aux touristes des hébergements de toutes catégories (y compris deux hôtels 5 étoiles) totalisant une capacité d’hébergement de 12.000 lits. Cependant, une partie non négligeable des visiteurs est constituée de touristes venant pour la journée en car ou en bateau sur le Danube depuis Vienne (Twin City Liners) et Budapest.
Les autres centres touristiques de Slovaquie sont constitués autour des attractions alpines dans les Tatras. Le paysage alpin de cette chaîne de montagnes renferme des domaines de sports d’hiver et des domaines de randonnées bien équipés pour le tourisme, en particulier dans les localités de Poprad et Strbské Pleso. La plupart des chaînes de montagnes slovaques sont classées réserves naturelles en entier ou en partie. L’un des neuf Parcs nationaux est le « Paradis slovaque ». Dans cet espace de plus de 200 km² renfermant de nombreuses gorges et grottes comme par exemple la grotte de glace de Dobšiná ainsi que des cascades, on a aménagé des sentiers de randonnée dont certains sont vraiment spectaculaires. Le Parc national convient également à l’escalade, et en hiver on peut y faire du ski (voir Poprad). Les Tatras slovaques comptent en tout 13 grottes ouvertes aux visiteurs. Au centre des Basses-Tatras dans la vallée de Demänova, se trouvent la plus grande grotte à stalactites, la célèbre grotte de la liberté de Demänová et la grotte de glace de Demänová.

La station thermale la plus connue est celle de Pieštany à l’ouest de la Slovaquie.  

Enfin, la Slovaquie est le pays d’Europe qui compte le plus de forteresses médiévales et de châteaux par rapport au nombre de ses habitants. C’est ainsi qu’on trouve au nord-est de la Slovaquie la plus grande forteresse d’Europe, la forteresse de Spiš  ̶  inscrite depuis 1993 au patrimoine mondial de l’UNESCO.

>>